Renault usine de Flins - Département des Yvelines - Creative Commons

On meurt toujours en France du covid-19. Et pas simplement en France. Au Royaume-Uni, aux USA. On meurt, on scrute chaque jour l’évolution de ce virus, sa contagiosité. On se prépare à une deuxième vague hypothétique. On recense chaque jour de nouveaux clusters, où la maladie frappe ceux qui n’ont jamais cessé de travailler.

“ Il va falloir être raisonnable …”

Mais, mais, mais c’est (presque) comme si tout cela n’avait jamais existé.

Les revoilà, les experts de la mondialisation heureuse revenir argumenter dans les médias. Depuis le 11 mai, ils ressortent comme les champignons à l’automne. Pour nous regarder droit dans les yeux et nous dire « il va falloir être raisonnable. Il va falloir travailler plus, il va falloir rompre avec cette cossardise française. Allez, remuez-vous ! Le chômage partiel, c’est fini, vous en avez assez profité »!

Comme si les 12 millions de français s’étaient offert de longues vacances payées par l’État. J’exagère à peine car le grand refrain libéral s’est déconfiné à la vitesse de la marée qui remonte sur le Mont Saint Michel, au triple galop ! On parle des 35h et si on parlait de l’épargne des Français ! Ah le fameux bas de laine ! Vous savez ? Les billets et les lingots empilés sous le matelas de nos grands-mères ! Rendez-vous compte : 55 milliards sur des livrets A. Oui, parce qu’il paraît que les Français boudent l’assurance vie. Ils planquent tout sur un objet qui ne rapporte rien, les idiots ! Ils feraient mieux de jouer à la bourse, hein ?! D’abord, méfions-nous de chiffres globaux : 55 milliards, ça ne veut rien dire, surtout pas qui a épargné et à quelle hauteur ? Y a-t-il une commune mesure entre un salarié des abattoirs qui gagne 1200 euros par mois et met 50 euros tous les mois sur son codevi et un cadre sup de chez Deloitte qui a déjà rempli 10 fois son épargne logement et place 400 euros par mois sur son assurance vie ?

Nous ne savons rien, ou en tout cas on ne nous donne aucune indication sur la répartition de cette épargne. Pourquoi le ferait-on ? Par souci de rigueur ? Non car l’important, c’est le message tambouriné depuis une semaine.

1/ l’État a été très gentil de vous aider,

2/ Cessez de vous plaindre, vous avez des économies,

Je caricature mais la tonalité générale va plutôt dans ce sens.

Rien à l’horizon, en revanche sur une éventuelle refondation du système, une réinvention des modèles, et financiers et de productions, un changement de comportement. Rien. Ils ne font même pas semblant de vous resservir le même plat en changeant la salade. Non, c’est le même steak semelle avec les mêmes frites décongelées.

Et pendant que les chants liturgiques libéraux reprennent, on apprend que ce qui est recommandé aux uns, les salariés, ne s’appliquent pas aux autres.

“ Et pendant ce temps, Renault …”

Renault, qui va toucher un prêt garanti par l’état de 5 milliards d’euros, sans contrepartie sociale ou environnementale, hormis le report du versement des dividendes, Renault envisage de fermer 4 sites de productions dont le site de Flins, qui, de la Dauphine à la Zoe, assemble les voitures et emploie 2000 salariés. Heureusement que le Canard Enchaîné est là pour tirer la sonnette d’alarme car cette information majeure serait passée à l’as. Bien sûr, Renault est en difficulté, a trop investi dans la R&D, a trop produit pour des ventes qui n’ont pas suivi. Mais quand même, les citoyens qui ne connaissent rien aux rythmes de productions (c’est cela qu’on objecte toujours : vous n’y connaissez rien !) ces citoyens ont le droit et le devoir de mettre en parallèle les aides et la gestion de l’entreprise en se demandant qu’elle sort leur banque leur réserverait s’ils géraient aussi mal leur revenu que ces géants industriels gèrent les fonds publics !

Ou l’on voit malheureusement bien la tendance lourde qui se dessine : refus de rétablir l’ISF, ou d’imposer plus lourdement les hauts revenus, injonction au travailler plus : encore une fois, le redressement du pays va passer par l’effort des salariés. C’est injuste et c’est à nous de bloquer cette mécanique aussi ancienne qu’infernale.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 3 commentaires

  1. Moyano Danielle

    merci Françoise vos commentaires sont tres utiles pour comprendre ce qu’il se passe

  2. COGER Sandrine

     »indécence », mot approprié !

  3. Barbot j

    Bonjour;juste pour faire le point , vous êtes souvent dans le bon sens mais ! Combien d’heures faites vous entre vos piges télé ? Vos écrits ? Vos sollicitations ? Moins de 35 h allons ce n’est pas la mer à boire que de reprendre tous ensemble un peu d’heures !! Si cela peu remettre en route la machine ,sauf qlqs cas très difficiles . Cordialement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.