Alice Coffin interviewé après sa démonstration au Conseil de Paris par BFM - Capture Vidéo.
Alice Coffin interviewé après sa démonstration au Conseil de Paris par BFM - Capture Vidéo.

Soyons très clair : Alice Coffin a le droit de penser ce qu’elle pense des hommes, des relations femmes/hommes, de le dire haut et fort. Au nom de quoi accepterions nous de laisser tous les jours la parole à des gens qui pourfendent l’islam, l’immigration, et louent, quels que soient les mots utilisés, de façon obsessionnelle, la préférence nationale et refuserions-nous d’entendre les mots d’une militante radicale de la cause LGBT?

On ne peut pas avoir d’indignation à géométrie variable et la liberté d’expression ne se découpe pas en rondelles au gré de nos goûts, nos humeurs, nos émotions. Oui, Alice Coffin a le droit de dire ce qu’elle pense du couple hétérosexuel, et plus largement des violences conjugales. Elle ne nous demande pas d’être d’accord ou pas. Elle dit. Point. Elle défend des droits sans cesse remis en question , à travers le monde ou vous pouvez mourir ou pourrir en prison en raison de votre orientation sexuelle , et même en France . Sur le bien fondé , la nécessité vitale même de cette lutte , nous sommes aux côtés d’Alice Coffin, comme aux côtés de toutes celles et ceux qui se battent pour l’égalité des droits. Elle agit comme ont agi radicalement les féministes dans les années 70 pour obtenir le droit à l’avortement ou les militants d’Act Up pour que les malades du Sida soient traités avec la dignité humaine qu’ils méritaient à une époque où ils étaient pestiférés. Ce militantisme est un droit de nos démocraties. Là encore, on ne saurait admettre aucun bémol.

Elle est élue, donc des citoyens adhérent à son discours. Les torrents de boue qu’elle reçoit, sur sa sexualité, son physique, ses propos, sont inacceptables, et rappelons qu’ils sont punis par la loi. Non, l’homophobie n’est pas une opinion, c’est un délit. La vague le lesbophobie qui s’abat sur elle est aussi intolérable que les pancartes dingues de la manifestation contre Christophe Girard.

Ce qui pose problème, ce ne sont pas les idées d’Alice Coffin, c’est son attitude politique. Pourquoi avoir attendu d’être élue avec une équipe au sein de laquelle figurait en très belle place, un autre grand militant de la cause LGBT, Christophe Girard ?

Pourquoi avoir même accepté de se compromettre sur ces listes, elle qui semble pourfendre radicalement toute compromission ? Pourquoi avoir accepté de participer à une aventure politique commune avec ce qu’elle considère comme le « mâle » absolu, Christophe Girard. Depuis 48h, les amis d’Alice Coffin harcèlent tous ceux qui dénoncent son opportunisme politique. Nous devrions donc avoir honte de couvrir ceux qui auraient couvert les faits, je cite « d’un pedo criminel notoire ».

Mais si nous sommes indignes, amoraux, parce qu’attachés au simple fait que le pédocriminel s’appelle Matzneff et pas Girard, quel degré de cynisme pour ces militants verts qui ont accepté d’aller à la soupe et s’empressent, dans l’heure de cracher dedans.

Et qu’en pense le green leader? On n’avait pas entendu Yannick Jadot, même si sa compagne, Isabelle Saporta, a apporté son soutien à Alice Coffin sur Twitter. Un message qu’il avait lui même publié son compte. Mais RT vaut il opinion personnelle? Ce matin, dans Le Parisien , il expédie une réponse globale « Les écologistes ont raison d’exiger toute la lumière sur ces réseaux de complaisante qui ont permis à Gabriel Matzneff de ne pas répondre de ses crimes de pédophilie » Et de dénoncer « l’entre soi d’une intelligentsia de gauche et de droite ». Pour lui Christophe Girard a eu raison de démissionner. Il est intéressant de rappeler que dans les faits, Girard a été entendu comme simple témoin dès le mois de Mars, pour avoir réglé, sur demande de Pierre Bergé, en 1986, un logement dans lequel vit l’écrivain. Sur la manière d’agir politiquement du groupe EELV , d’Alice Coffin et de la gabegie qui en résulte, là où une explication claire avant même le scrutin aurait été bien plus constructive et surtout bien plus claire, il ne dit rien.

Que pense-t-il de ce spectacle qui peut réjouir un petit microcosme militant mais sidère l’opinion qui n’est pas bégueule, applaudit au mariage pour tous, est favorable à la PMA, mais peut légitimement se demander ce que fabriquent encore les Verts et pourquoi faut-il que leurs actions politiques s’accompagnent toujours de portes qui claquent.

On ne mesure pas le courage aux décibels ou au buzz provoqués par une énorme déclaration politique. Le courage peut être calme, tranquille, posé sans prendre avec une jouissance non feinte ceux qui vous écoutent à rebrousse-poil. Comparer Alice Coffin à Alexandria Ocasio Cortez, comme le font les soutiens de l’élue EELV, c’est s’exposer à ce parallèle fort peu flatteur et sur le fond et sur la forme du discours pour la conseillère municipale parisienne.

Entraver Anne Hidalgo n‘est certainement pas pour déplaire à Yannick Jadot . Elle est aujourd’hui la seule à porter la social-écologie sur le plan national et donc à pouvoir lui faire de l’ombre dans la pré-campagne pour 2022.
Mais peut-il risquer de soutenir un combat incompréhensible pour une opinion qui se demande toujours quand les écologistes vont enfin arriver à maturité de gouvernement, lui qui se targue d’être là parfaite illustration de cette croissance politique ?

Dans ce fatras, on en oublierait presque les dégâts politiques : une majorité municipale qui ne tient plus qu’à un fil, une opposition qui se gondole et des rancunes inévitables à venir. Comment scier la branche sur laquelle on est assis ? Les Verts savent le faire mieux que quiconque.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 3 commentaires

  1. UnMecBien

    Alice Coffin est une gouine faf identitaire qui projette sa frustration personnelle dans l’espace social.

    Pour décrire la situation de manière schématique: pour le FN c’est la faute des Arabes, pour Alice Coffin et son mouvement lesbien pseudo féministe c’est la faute des hommes.

    Mais la réalité est que Coffin est un peu zinzin cliniquement parlant.

    Après, je ne suis pas mécontent de la démission de Girard.

  2. Emma

    Hidalgo la seule a porter une sociale écologie au niveau nationale !!!!!! Ah bon…

  3. Emma

    L’unité de la gauche est mal partie avec de telle affirmation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.