Le Général de Gaulle à la BBC.
Le Général de Gaulle à la BBC.

Finalement, Marine Le Pen aura commémoré l’appel du 18 juin le 17. Le jour où Philippe Pétain appelait à l’armistice. Les symboles sont importants, et l’on peut y voir un mauvais présage… Sacrés Bretons réfractaires!

On pourrait regarder d’un œil amusé le festival des élus qui vont défiler à sa suite, clamer leur amour à la Patrie résistante, se draper dans le prestige du général, se hisser sur ses épaules pour gagner la hauteur dont ils manquent si souvent.

On pourrait même en rire si seulement ils ne paraissaient pas, pour beaucoup, passer plus de temps à récupérer l’Histoire, à la déformer, à la repeindre en blanc ou en noir, plutôt qu’à la faire.

On pourrait espérer que l’Histoire soit un moteur, alors qu’elle est trop souvent un refuge ou un paravent pour cacher nos petitesses collectives.

On oublie trop que nos mythes collectifs sont des morceaux d’histoire dont on évacue un peu les zones d’ombre, non par malice, pour travestir la vérité, mais afin de mieux nous pousser vers l’avant. Nous rendre meilleurs, nous qui ne sommes souvent ni héros, ni salauds. Nous qui appartenons, en somme, à cette majorité dont on n’écrira jamais l’histoire.
Nos mythes et nos grands hommes sont célébrés pour nous rendre fiers, certes, mais aussi pour nous inviter à nous hisser au-dessus de nous-mêmes, afin d’être à la hauteur de nos pères, si ce n’est les dépasser.

En ce 18 juin, nous pourrions donc inviter ceux qui nous dirigent ou aspirent à le faire, à cet exercice d’humilité.

Au lieu de déclamer des discours, tracer un chemin nouveau pour la France.
Au lieu de lancer de grands mots en l’air, tenter de poser des actes, mêmes modestes.
Au lieu de provoquer sous couvert de « discours de vérité » – un discours hémiplégique, car vous aurez remarqué que lorsqu’il s’agit de briser un tabou, c’est toujours en parlant vers la droite -, tenter l’audace de solutions jamais envisagées.




Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.