Images de CNN alors que le Capitol est pris d'assaut par les supporters incités par Trump.
Images de CNN alors que le Capitol est pris d'assaut par les supporters incités par Trump.

Les images font le tour  du monde et on se pince un peu pour y croire lorsqu’on les voit : manifestants envahissant les deux chambres, Senat et Représentants, occupant le bureau de Nancy Pelosi, masques à gaz, tirs de grenades lacrymogènes, sénateurs et députés évacués par les forces de l’ordre, le Saint des Saints de les démocratie occidentale envahi par des partisans de Donald Trump qui semblent être entrés  comme dans du beurre, détruisant avec des mots de haine le matériel des journalistes et interrompant la cérémonie de certification des résultats de l’élection présidentielle.

On retiendra le discours de très haut vol de Joe Biden, un discours non écrit, un discours pour l’Histoire appelant à la décence, à la dignité et à une Amérique qui vaut bien plus que des images. Loin, très loin de l’image d’un homme falot que nous avions tous depuis des mois. 

Toute la journée, Donald Trump, lui aura soufflé sur braises, en redisant qu’il a été volé, en dénonçant la presse et les partis démocrates et républicains, demandant à ses fans de marcher sur le Capitole. Sa petite vidéo, postée très tard et leur demandant de rentrer chez eux en paix semble bien pâle, bien fluette par rapport à l’incendie qu’il a déclenché. 

Mais ces événements doivent nous alerter sur une vérité : la démocratie n’est jamais acquise. Il faut en permanence la protéger, la revitaliser, et surtout la respecter. Depuis 4 ans, dans un comportement aussi autocratique que clownesque, Trump n’a eu de cesse de moquer la vérité, de tordre les faits, de salir et de rabaisser les instituions, en bon populiste qu’il est. Cette sédition est aussi le résultat de ce discours obsessionnel et névrotique. 

Souvenons-nous de 1922, de la Marche sur Rome des milices de Mussolini, qui, à l’origine, était destinée à impressionner le pouvoir en place, et qui à abouti à la prise de pouvoir fasciste. Comparaison n’est pas raison mais rappelons-nous que ce sont toujours les minorités agissantes qui font basculer l’histoire. 

Et posons-nous la question de notre propre démocratie, des tourments qui la traversent, des fractures et de l’incapacité des grands partis politiques actuels à parler à un pays de plus en plus divisé, fracturé et travaillé au corps par des pompiers pyromanes sur des questions aussi profondes que celles de l’identité et de la sécurité, face à un gouvernement faible qui n’a jamais eu les mots pour barrer par grands vents, comme on l’a vu lors de la crise des gilets jaunes. Sommes-nous à l’abri de ce type d’insurrections ? Et notre démocratie est-elle dans un meilleur état que la démocratie américaine ? 

Finissons ensuite par le symbole de cette sédition, d’une Amérique bafouée, cette Amérique qui symbolise toutes les démocraties occidentales dans un monde où les démocratures comme la Chine, la Turquie ou la Russie impriment un rapport de force de plus en plus dur sur le plan géopolitique. 

Comment vanter notre modèle, essayer de faire avancer le progrès économique, social et sociétal avec de telles images et une Amérique aussi divisée. 

Les américains sont sous le choc, qu’ils soient républicains ou démocrates. Souhaitons que ce choc soit salutaire. Pour nous tous.

Les supporteurs incités par Trump à l’intérieur du Congrès des USA.
Images diffusées sur Twitter.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 2 commentaires

  1. Emma

    Tweet de Bercoff au sujet des événements du Capitol : »C’est le début d’un printemps américain « . Depuis l’election de Macron, pas un plateau de télé sans un ou deux représentants de la droite extrême, politiques ou journalistes pour marteler leur idéologie nauséeuse. Les journalistes de valeurs actuelles ou certains du figaro dont l’idéologie est cousine sont maintenant incontournables. Sans parler du fox new français Cnew. Les médias ne font pas la politique mais ils y contribuent et en sont le thermometre. A les regarder il semble malheureusement qu’on va vers une trumpisation de la France. Marine Lepen fera sans aucun doute une campagne à la Trump.

  2. Emma

    J’ai été très surprise et peinée de ne pas voir un tweet de votre part, Mme Degeois, de compassion pour la victime du grand sachem médiatique qui baladait sa suffisance sur tous les plateaux et à tous les micros. Qui partageait son frichti avec nombre de journalistes comme Poujadas ou Chabot aux dîners du Siècle. Ce club « séparatiste  » qui coopte le beau linge afin d’assurer le maintien de l’ordre social. Au-delà du fait qui touche tous les milieux sociaux et tout l’échiquier politique ( inceste chez les Devilliers) je dis cela pour Devecchio qui y verra immanquablement la main de mai 68, ce qui est insupportable c’est l’arrogance de cette caste qui se croit tellement supérieure, les Duhamel, les Kouchner, les Ockrent etc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.