C’est une première et elle fera date dans l’exercice du pouvoir d’Emmanuel Macron . Je veux parler de cette tribune , parue dans le Journal du Dimanche , intitulée “A tous ces gens-la” qui dénonce les propos de la ministre de la Cohésion des territoires , Caroline Cayeux . Une première car le texte est signé par beaucoup de membres de l’actuelle majorité , qu’il s’agisse de plusieurs députés Renaissance , du responsable des “ Jeunes avec Macron”, Ambroise Mejean, ou l’un des plus grands thuriféraires du chef de l’Etat , Philippe Besson . Tous dénoncent les mots de Caroline Cayeux , prononcés en 2013 , lors de l’adoption de la loi “ Mariage pour tous” . Durant les débats , elle avait parlé de “dessein contre nature”. Tous dénoncent le fait qu’elle ait refusé de revenir sur ces propos , avec pour argument “ Ces attaques sont de mauvaise foi car j’ai beaucoup d’amis chez des gens-là” L’expression a mis le feu aux poudres , notamment au sein de la macronie , le premier à réagir étant Clément Beaune, ministre délégué aux transports qui fait partie , dit-il, de ces “ gens-là “ . La Tribune du JDD confirme le malaise au sein de la majorité relative , le même malaise qui avait saisi l’entourage de Macron lorsqu’il avait eu l’idée de nommer Catherine Vautrin , autre opposante farouche au mariage pour tous , à Matignon. 

Malaise d’autant plus grand que les propos de Cayeux relèvent de l’homophobie pure , qui est un délit , puni par la loi . Même si elle s’est excusée , même si Elisabeth Borne lui a donné hier son absolution “ elle s’est excusée , les choses sont claire” , rien n’est terminé , bien au contraire . 

On peut d’abord s’interroger sur le “ progressisme” d’Emmanuel Macron . Pour séduire l’électorat de droite et d’extrême droite, le chef de l’état semble prêt à toutes les opérations politiques et sémantiques : ici , il veut nommer Vautrin et propulse Christophe Bechu à l’environnement , autre élu opposé au mariage pour tous ; là, il utilise le langage le plus hideux de l’extrême droite , en évoquant , lors de son interview du 14 Juillet, une “ nation organique”, socle de l’idéologie fasciste de Mussolini, nazi de Hitler et vichyste de  Petain, l’idée de “nation organique sous entendant que des corps étrangers peuvent la souiller . Comment un progressiste déclaré peut-il , a ce point , jouer avec ces concepts mortifères et ne pas comprendre , en nommant des élus aussi conservateurs , que ce pays peut se cabrer. La tribune  rassemble d’ailleurs aujourd’hui toutes les sensibilités politiques, de Michèle Rubirola , l’élue marseillaise au psychiatre et psychanalyste Boris Cyrulnik en passant par Manuel Valls et plusieurs députés Renaissance comme Quentin Bataillon ou Joël Giraud .

On dit le chef de l’état très en colère contre cette initiative trans-partisane, qui remet en cause ses choix et , de fait , son autorité . 

Et alors ? Colère ou pas , va t-il s’obstiner à maintenir une ministre dans un poste -clé, celui du lien entre l’état centralisé et les collectivités territoriales , une ministre qui déchire sa propre majorité ? 

Combien de temps pense t-il pouvoir continuer à jouer , à se moquer du réel , comme il le fait avec les oppositions , traitées d’”attelage baroque”? 

A t-il pris la mesure du désamour des français qui l’ont réélu , en majorité contraints et forcés par la marche de l’extrême droite qui semble inexorable ? 

Jusqu’où peut on aller dans les petits jeux politiques pour complaire à une droite de plus en plus conservatrice et une extrême droite de plus en plus ambitieuse , en espérant qu’on s’en sortira toujours en étant l’homme le plus riche du cimetière ? 

Les temps ont changé . La magie Macron est cassée , et c’est à lui de trouver un nouveau ressort pour faire tenir ensemble un pays qui se fracture jour après jour . Une fracture sociale , économique qu’on ne peut réparer en maniant chaque jour un peu plus les ambiguïtés , les ordres , les contre-ordres et , au final ….le désordre 

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.