Vaccination - Photo Tim Reckmann - Creative Commons.
Vaccination - Photo Tim Reckmann - Creative Commons.

“Les complotistes , ce sont ceux qui ont raison 6 mois avant”. Cette blague fait florès depuis hier sur les réseaux sociaux , depuis que Jean Castex a annoncé la mutation du variant pass : de sanitaire , il va devenir vaccinal , début Janvier , avec la bénédiction , on s’en doute déjà , du Conseil Constitutionnel et un débat au Parlement perdu d’avance . Cette blague résume assez bien l’état d’esprit général , entre lassitude et colère , résignation et révolte . Pourquoi? Parce que nous nous moquions beaucoup , ou nous refusions de croire ( meuh non , c’est pas possible ) , moi la première , que nous nous départirions aussi simplement de nos libertés les plus fondamentales sur la base d’un seul réflexe : la peur . Entendons-nous bien . Il ne s’agit pas ici de valider le discours délirant et complotiste sur des puces 5G, un plan machiavélique global , ou je ne sais quelle volonté de tuer une  partie des habitants de cette planète . Je dirais , en faisant du très mauvais esprit , que pour élaborer ce type de plan , il faudrait d’autres qualités que celles de ces pieds nickelés qui semblent parfois nous gouverner . Pas question donc de valider ces théories fumeuses et outrancières . En revanche , on a le droit et le devoir de s’insurger contre ce qui est entrain de se dérouler sous nos yeux : une vaccination plus obligatoire que jamais avec ce pass vaccinal qui arrive au parlement , le 5 Janvier , des délais entre les rappels de plus en plus courts car , comme par le passé , ce qui est une simple suggestion aujourd’hui ( vous pouvez prendre rdv dès 4 mois ) va devenir la règle , un pass sanitaire bientôt obligatoire pour aller travailler et pourquoi pas l’autorisation pour n’importe qui de procéder à des contrôles d’identité, comme l’a suggéré Olivier Véran ? . “Oh la la , vous en faites tout un plat alors qu’on est en guerre” : j’entends déjà d’ici le chœurs des vaccinés et fiers de l’être , persuadés d’être dans le camp du bien et faisant porter l’entière responsabilité de la reprise épidémique aux non vaccinés! Comme si le vaccin empêchait la création de variants et la contamination ! “Oui mais les formes graves etc etc” rétorquera le chœur . Oui bien sûr et ça n’est pas une anti vax qui écrit ce papier . C’est une triple vaccinée ( lundi ) mais qui n’accepte pas que l’on s’assoit , chaque jour un peu plus, sur les libertés fondamentales ! Nous avons réussi à les préserver au plus fort de la tragédie terroriste qui secoue et ensanglante notre pays et nos cœurs depuis tant d’années . Et nous ne serions pas capables de le faire pour un virus qui traverse un pays où 90% de la population est vaccinée? Nous avons cru toutes les affirmations parce que nous sommes finalement très gentils et très peu réfractaires : “vous allez voir , avec le  vaccin , c’est la vie normale qui revient”. Ce qui revient surtout , ce sont les mêmes marchands d’apocalypse, qui reviennent prophétiser les mêmes malheurs avec les mêmes trémolos angoissants dans la voix, et les mêmes pressions médiatiques où bon nombre d’observateurs ne sont plus que des porte-parole de l’action du gouvernement. Personne ne parle des traitements , personne ne se demande si ça n’est pas totalement anti constitutionnel de créer une telle fracture dans un pays entre les citoyens vaccinés et ceux qui refusent de l’être car ils n’ont pas confiance dans ces traitements . Personne ne se demande si nous avons le droit de priver peu à peu de vie sociale des gens qui ne pensent pas comme nous . Ou est la proportionnalité du danger ? Ou? Parce les lits de réanimation risquent d’être saturés ? Mais ils le sont chaque année avec la grippe ! Et qui ferme les lits ? Les vaccinés ? Les non vaccinés ? En pleine pandémie , qui serait une guerre , qui supprime des lits ? Qui est cohérent ? Et que dire de l’argument qui consiste à faire peser tout le dysfonctionnement de l’hôpital sur les épaules des non-vaccinés ;certains avancent même l’idée de leur faire payer les soins . Si l’on suit cette logique , que me dira t-on, à moi qui aie fumé comme un pompier pendant 40 ans, en connaissant parfaitement les risques que je prenais , que me dira t-on, si je déclenche un cancer du poumon ? Que je l’ai bien cherché et que je vais payer mes soins ? On parle de qui ? De citoyens hors de la vie sociale ou de gens qui cotisent depuis des années à notre système de santé ? On parle de marginaux ou de gens qui bossent , paient des impôts et participent à la vie de ce pays , mais refusent de se faire vacciner ou de faire vacciner leurs ados ou leurs enfants ? Honnêtement , la manière dont nous nous parlons collectivement est insupportable . Le climat anxiogène crée par les débats interminables , qui vont pour la plupart dans le même sens , les conférences de presse solennelles, la mise en scène de la peur , tout cela nous epuise vraiment et ne crée  aucune valeur . Non , “seul le résultat compte” n’est pas une bonne manière de faire de la politique . Cette manière de parler , d’agir , de commenter , se moquer , de traiter par dessus la jambe de vraies questions de droits, de libertés publiques , des questions existentielles au sens premier du terme , au prétexte que nous serions dans le camp du bien, tout cela signe un peu plus encore la médiocrité , la faiblesse et l’effondrement de notre débat démocratique .

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 5 commentaires

  1. Nathan

    Tellement vrai. Merci Françoise.
    J’ai eu le covid, il ne m’a pas tuée, mais le désespoir qui s’est abattu sur moi depuis l’annonce du pass vaccinal lui je le crains aura ma peau.

  2. Jean-René Zeitoun

    c’est pas 90% de la population qui est vaccinée, c’est uniquement 90% des éligibles.

  3. Fonzy

    Bravo madame et merci de dire tout haut ce qu’un certain nombre pense tout bas….
    Le clivage vax/ non vax ne devrait pas exister….
    Le fond du problème ( soigner les gens en amont et pas qu’au Doliprane et le nombre de fermeture de lits ) devrait être au cœur du débat plutôt que de se servir de ceux qui ont fait un choix différent comme bouc émissaire et responsables de tous les malheurs de la société..
    Il y a des jours on se croirait revenu au Moyen Âge ou tous ceux qui remettaient en cause le fait que la terre n’était pas plate comme le pensait la majorité de l’époque étaient traités d’hérétiques’ tortures ou tues au nom du diable…..
    Pfff ou sont passés les cerveaux des gens…. on5bils’o7blies les moments pas si lointains de notre histoire….
    mais malheureusement comme le disent souvent les historiens : les peuples ont la mémoire courte et l’histoire se répète sans cesse sous de nouvelles formes…
    Bravo encore madame pour votre papier qui est juste et humain…

  4. Céline

    Merci! Ça fait du bien de lire des paroles sensées.

  5. Jean Garnier

    Tout indique que les vaccinations de masse sont inefficaces, voire contreproductives. Elles n’empêchent pas les contaminations. Il se pourrait même qu’elles les entretiennent. De fait, nous constatons en France une 5ème vague de contaminations alors que plus de 50 millions de français sont vaccinés deux doses.

    On nous dit toutefois pour les justifier que le vaccin protège des formes graves. Il faudra nous expliquer comment un vaccin inefficace pour les adultes en bonne santé pourrait protéger des personnes très âgées en mauvaise santé dont le système immunitaire est affaibli. Nous avons l’exemple des vaccins contre la grippe, inefficaces pour ceux qui en auraient vraiment besoin (les mêmes).

    Si le vaccin protégeait des formes graves, la mortalité par Covid se serait effondrée dans les pays très vaccinés. Les courbes ont montré le contraire. Les campagnes de vaccination ont partout dans le monde été accompagnées de flambées de contaminations et de pics de mortalité.

    La forte contagiosité et la faible virulence du variant omicron indique classiquement la fin probable de l’épidémie qui s’éteindra malgré les vaccinations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.