Gérald Darmanin, invité d'Europe 1, jeudi 16 juillet 2020 - Capture vidéo.
Gérald Darmanin, invité d'Europe 1, jeudi 16 juillet 2020 - Capture vidéo.

À quoi joue Gerald Darmanin ? Qu’espère-t-il obtenir dans cette démarche tout en zigzag et en esbroufe. Pense-t-il réellement incarner l’ordre, barrer la marée Le Pen avec des coups de boutoirs et des actions sans queue ni tête ? 

La semaine dernière, nous avions déjà pensé que la coupe était pleine, que nous avions touché une sorte de fond de cuve, en regardant ce ministre manifester avec les policiers contre sa propre action et celle de la justice. Mais c’était sans compter sur la créativité du premier flic de France qui va plus loin encore, plus loin que n’ont jamais été ses prédécesseurs, plus loin sûrement que l’y autorise sa fonction. En annonçant qu’il porte plainte contre la tête de liste socialiste en Île de France, Audrey Pulvar, pour ses propos jugés insultants contre les policiers, Gerald Darmanin, non seulement se couvre de ridicule, mais outrepasse sa fonction républicaine en portant plainte sur des propos qui relèvent d’une campagne électorale dans une démocratie. Un comble pour le ministre en charge des élections. Dans quel trou sommes-nous tombés pour vivre ce nouveau précédent ? Et qu’en pense Emmanuel Macron qui laisse faire, ne dit mot et donc consent, trop occupé qu’il est à tenter de sculpter sa coolitude auprès de la jeunesse dont il scrute les bulletins de vote ! Pendant qu’il babille avec Mac Fly et Carlito, son Ministre de l’Intérieur franchit tranquillou le Rubicon et, hormis les protestations de l’opposition, l’opinion paraît s’en moquer comme de son premier couvre-feu. Comment accepter cet inacceptable et d’où vient cette inertie générale qui fait que nous semblons tout digérer sans moufter, y compris les coups de canifs de plus en plus fort à nos instituions, leur fonctionnement, qu’il s’agisse de l’état d’urgence, de l’utilisation abusive du Conseil de Défense, du mélange permanent, pervers et ambiguë des genres ? C’est bien parce que nous ne réagissons plus que ce gouvernement semble pouvoir tout se permettre. Fort heureusement, le Conseil d’Etat et le Conseil Constitutionnel veillent au grain et retoquent a tour de bras. Mais nous ! Que sommes-nous devenus ? Un pays fatigué certainement, lassé assurément. Mais où sont nos ressorts démocratiques pour se dresser et dire non à ces atteintes régulières à nos libertés, à nos institutions, à ce bourrage permanent d’ultra communication, d’injonctions paradoxales à rendre fou un monastère de lama tibétains?

Une fois de plus, l’opposition se révoltera contre cette nouvelle et gravissime provocation. Jusqu’à la prochaine. Est-ce une stratégie ou le signe d’une extrême faiblesse politique d’un Ministre et d’un Président que les syndicats de polices font danser ? Est-ce le signe de l’affolement face à la marée droitière, extrême droitière qui semble gagner ce pays ? En tout cas, quels que soient les ressorts profonds, la solution ne peut se trouver dans ces coups de mentons, autant de coups d’épée dans l’eau … qui monte.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 4 commentaires

  1. Emma

    Lire l’excellente analyse de Frédéric Lordon sur l’extrême droite intitulé Fury room sur son blog la pompe à phynance.
    Défiler bras dessus bras dessous avec le RN, Zemmour et Devillier sur une revendication de justice moins laxiste est une faute politique majeure. Cette gauche qui court après le RN sera jugée sévèrement par l’histoire.
    Seuls la FI et Génération ont su résister a ce naufrage et sauver l’honneur de la gauche.
    Il est clair qu’avec la complicités des médias ou l’extrême droite a table ouverte nous rentrons dans une époque sombre pour ne pas dire brune.
    Il est évident que ce Gouvernement gorafique a opter pour la stratégie du choc intellectuel pour nous faire perdre le nord.
    Il est donc essentiel de tenir fermement le cap. Peu de politique semble en capacité de le faire.

  2. Alexandre

    Arrêtez de vous demander comment il se fait que l’opinion ne réagisse pas ‼️
    L’opinion, elle a peur, dès qu’elle ose l’ouvrir, de se prendre des flash-ball et des clefs d’étranglement dans la gueule avant d’être condamnée en comparution immédiate tout en étant taxé d’analphabete alcoolique antisémite qui l’a bien cherché… Voilà pourquoi elle ne réagit plus, l’opinion, dans notre belle démocratie… 😠

    1. Emma

      Oui Alexandre vous avez hélas raison.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.