Défilé militaire du 14 Juillet - Photo Patrice Calatayu - Licence Creative Commons

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Les incohérences dans le confinement et le déconfinement : les municipales maintenues, le manque de masques, de tests, la gestion erratique des ehpad, sans parler de l’hydroxychloroquine, puis les terrasses ouvertes mais pas les restaurants, les plages etc…. Et arrive le fameux 14 Juillet.

Emmanuel Macron nous avait dit que nous étions en guerre. Puis que nous avions gagné la guerre contre le virus.
Et voilà que le traditionnel défilé militaire, qui glorifie la nation et l’armée de la République, la victoire, est annulé purement et simplement et remplacé par un hommage aux soignants sur la place de la Concorde.
Je ne suis pas opposée, ni fanatique du défilé militaire. C’est une tradition très populaire qui plait aux citoyens et en cela, c’est important. Nous n’avons pas tant de moment pour communier ensemble.

Mais pourquoi le supprimer cette année justement, au moment où l’épidémie est quasiment stoppée, qu’il s’agit de se donner du courage, de redémarrer ensemble, avec force et union ? Quoi de mieux que le son du clairon et de la Garde Républicaine à cheval pour entraîner ? En tout cas, le hiatus est d’importance, symboliquement, entre “la guerre” et le défilé militaire annulé. Avouez que le raccourci est saisissant.

Tout comme est saisissant l’oubli, encore et toujours d’un hommage national aux victimes du covid-19. Il est justifié que les soignants soient à l’honneur. Ils ont été au front et ont tout donné. Mais que dire aux familles des victimes de la pandémie. Comment saluer leur douleur ? Comment faire nation avec ces citoyens meurtris et inconsolables, d’autant plus que les conditions de fin de vie ont souvent été déshumanisés.

Pas d’armée alors qu’on a gagné la guerre.
Pas de deuil national, alors que l’Italie et l’Espagne l’ont fait.

Et ça n’est pas certainement les derniers paradoxes que nous allons vivre.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.