Donald Trump en vidéo depuis sa suite hospitalière du Walter Reed Hospital - Capture Nos Lendemains.
Donald Trump en vidéo depuis sa suite hospitalière du Walter Reed Hospital - Capture Nos Lendemains.

Les images sont irréelles : Donald Trump masqué, dans sa voiture présidentielle,  venu saluer ses partisans massés devant l’hôpital où il est soigné, avant de regagner sa chambre. Une véritable séquence de télé réalité made in USA qui a ravi ses supporters mais provoque un grand malaise. Irréelles car ce petit tour de manège était précédé d’une vidéo le montrant en costume et debout, comprenez “je suis en pleine forme”. Irréelles car il est encore très contaminant et reste enfermé, pour sa petite opération de com, dans le huis clos d’une voiture où se trouvent ses officiers de sécurité, risquant ainsi de les contaminer.

Oui, tout cela semble irréel, comme le demi mensonge de l’équipe médicale qui le soigne et qui a dû reconnaître, à posteriori, que le Président des USA a dû recevoir de l’oxygène à deux reprises, en raison de sa forte fièvre, au début de son hospitalisation. On est loin du « Tout va très bien Madame la Marquise » entonné sur les marches de l’hôpital par la dite équipe médicale, ce week-end.

On apprend également par le Wall Street Journal, que Trump était testé positif deux jours avant l’annonce officielle de son diagnostic, autrement dit qu’il a volontairement caché son état et a poursuivi sa campagne, notamment en donnant des interviews tout en étant malade.

Tout cela semble le desservir, alors que le clan Trump pensait relancer sa campagne en faisant naître une vague d’empathie. 72% des américains considèrent aujourd’hui qu’il n’a pas traité la pandémie avec sérieux et l’avance de Joe Biden s’accroît, sur le plan national de 10 points (51/41) alors qu’il ne reste que 4% d’indécis, contrairement à la dernière campagne, où Hillary Clinton était largement en tête mais où le nombre d’indécis très élevé (20%) avait finalement fait basculer le vote en faveur de Trump. 

Malgré les tweets des enfants du Président, montrant leur père au travail à l’hôpital, et « qui se bat comme un lion pour les américains », la gestion de cette communication de crise, semble faire pschitt. Et la seule question qui intéresse les Américains aujourd’hui concerne la suite de la campagne. Sera-t-il en mesure de participer au deuxième débat face à Joe Biden, prévu le 15 Octobre ? Et, plus largement, est-il toujours en mesure d’être candidat à sa réélection ? La confusion entretenue sur son état de santé et le traitement de cheval qu’il subit (à base de corticoïdes) n’apportent, pour le moment, aucune réponse claire.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 1 commentaire

  1. Jeannin

    Est-il seulement contaminé, ou malade ? Stratégie de la fake new d’Etat pour combler son retard ??
    Par ailleurs le sondage national n’a guère de valeur aux USA, il faudrait regarder les écarts dans les swing states …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.