Palais de l'Elysée - Photo doc 1.0 - Creative Commons
Palais de l'Elysée - Photo doc 1.0 - Creative Commons

Si l’on s’en tient aux dernières rumeurs, sans garantie absolue, on peut sourire du virage social, de gauche dont rêvaient certains, du dernier acte de la présidence Macron. Tous les postes régaliens, hormis le quai d’Orsay, qui ne devrait pas jouer un rôle majeur dans la séquence qui s’ouvre, tous les ministères régaliens seraient occupés par la droite.

Les plus importants dans la période qui s’annonce, le travail et l’emploi ainsi que l’économie pourraient occupés par Gérald Darmanin, qui souhaiterait un élargissement aux affaires sociales et de Bruno Le Maire à l’Économie.

Prenons l’intérieur, qui semble être en balance entre le même Gérald Darmanin et Jean Michel Blanquer. On ne saurait faire plus droitier.

Et parlons de la Justice. La balance se fait entre François Molins, grand magistrat devant l’éternel mais surtout grand technicien et un profil plus politique et très à droite : le député Guillaume Larrivé.

Si l’on ajoute l’Éducation nationale, qui resterait à Blanquer dans le cas d ‘une autre nomination place Beauvau où tomberait dans l’escarcelle de Julien Denormandie, là encore où est la gauche, voire le centre gauche ? Nulle part.

Pourquoi un tel déséquilibre qui transforme Emmanuel Macron en « et de droite et de droite » ?

Le Chef de l’État, en nommant un Premier ministre sarkozyste et tous les ministres sur nous venons de citer, démontre que seule une candidature de droite le gêne, et qu’il considère que la gauche est trop divisée pour lui nuire et qu’elle sera malgré tout présente au second tour, pour voter face à Marine Le Pen, si d’aventure le duel Macron / Le Pen existe en 2022.

Plus profondément, le Chef de l’État illustre parfaitement l’analyse directe de François Mitterrand : on tombe toujours du côté où l’on penche.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.