Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon réagissent aux résultats des élections municipales de 2020 - Capture vidéo.

par Francoise Degois

Répéter inlassablement que les écologistes sont désormais la force centrale de la gauche est une erreur factuelle, lorsqu’on regarde les chiffres de l’ensemble des résultats, mais aussi une perversion totale. Pourquoi ? Car ce tambourinage médiatique biaise l’analyse des Français et des dirigeants politiques. À commencer par les verts qui commencent même à le croire, après l’avoir tant espèré.

Et les voilà qui retombent dans leur maladie habituelle : l’égomanie et l’arrogance .

A l’image de Yannick Jadot, qui s’est précipité ce matin pour expliquer qu’il n’a aucune intention de faire de l’écologie avec Jean-Luc Mélenchon. Au-delà de la discourtoisie du propos , l’explication est simpliste. Jadot se positionne déjà pour la présidentielle, et ne voudrait pas effrayer le chaland écolo bobo avec l’image du leader de la France insoumise.

Penser que tout va se constituer autour de lui, que le PS se fondra dans les verts est une erreur grossière. D’abord parce que les lignes au sein de EELV s’opposent fortement ainsi que les incarnations : Yannick Jadot est ambitieux, mais Éric Piolle, le maire de Grenoble, aussi. Erreur également car le Parti socialiste a repris des couleurs hier, a conquis 12 villes de plus de 30 000 habitants et 1 ville de plus de 200.000 (Montpellier) très loin devant la performance des verts qui n’est pas à la hauteur du bruit médiatique.

Dernière erreur : le mépris des dirigeants de la gauche et des verts pour Jean Luc Mélenchon.

Penser que l’on peut jeter l’anathème sur la gauche de la France Insoumise, se passer de cette force politique et sociale qui représente un mouvement très ancré, quoiqu’on en dise, ou en pense, est une erreur profonde.

On comprend bien la tactique : les socialistes et les verts veulent s’allier pour écarter Mélenchon de la présidentielle. Mais ça ne peut pas marcher.Personne ne peut gagner sans la France Insoumise mais la France Insoumise ne peut pas gagner seule.

Autrement dit, tout le monde est condamné à s’unir. À Marseille, Michèle Rubirola y est bien parvenue. Pourquoi pas pour une présidentielle ?

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 5 commentaires

  1. jocelyne ouang

    Que représente Jadot ? J’aimerai entendre l’analyse des instances #EELV . Quant à  » faire de l’écologie » expression utilisée par Jadot , on ne fait pat de l’écologie comme on fait du macramé Je reprends quelques éléments de la Règle Verte du programme Front de Gauche en 2007 :  » Il y a dans l’activité humaine une sorte de prédation , nous sommes donc impliqués dans un cycle dont nous ne pouvons pas nous défaire  » C’est sur cette base que doit se développer un autre mode de vie , une autre exploitation de nos ressources naturelles , une autre évaluation de nos besoins vitaux sans oublier les besoins des autres espèces nécessaires à notre propre existence !  » Faire de l’écologie  » ? Comme on fait son lit le matin ? Les verts ne sont pas gagnants de ces élections , personne ne l’est d’ailleurs .C’est probablement un SOS dans certaines villes polluées , bétonnées . Ce SOS EELV ne peut y répondre seul . . Le virage  » écolo  » est l’affaire de chacun .

  2. Elfredo

    Ce type est là pour faire rentrer les « écolos » d’EELV dans le rang du libéralisme…avec son écologisme macrono compatible pour bobo cadre sup , il va les satisfaire avec quelques mesure ttes bidon et autres vélos en centre ville…tout ce qu’il va gagner c’est diviser et affaiblir un mouvement citoyen qui doit être général si on veut pouvoir changer les comportements , mais comme c’est son but…

  3. OUZILOU William

    Oui la gauche est condamnée à s’unir. Mais la situation est cocasse. Marx disait que parfois l’histoire se répète c’est d’abord un drame ensuite une farce. Rappelez vous Mélenchon au lendemain du 1er tour des présidentielles et sa tentation hégémonique à travers la FI qui déclarait n’avoir besoin de personne car les insoumis étaient tout à la fois. Pourquoi face à une telle erreur historique personne n’a rien dit. Pourquoi Jadot qui a la même attitude que Mélenchon lui serait honni. Mélenchon et Jadot c’est le même film qui se répète. Mais l’essentiel n’est pas là : il est dans la réalisation d’un front unique derrière celle ou celui qui à même de représenter un changement de politique vers l’intérêt général.

  4. Honhil

    Belle analyse !

  5. Bulot

    Eric Piolle est plus réaliste ,plus social et humaniste .écologie bobo ne va pas avec les quartiers défavorisés .quand on fait du porte a porte dans les cités pas la peine de parler écologie ,du bio ,de faire du vélo ,des circuits courts …faut d’abord écouter les gens leurs besoins . leurs priorités ce sont payer leur loyer leurs factures ,la cantine etc il faut avant tout prendre le temps pour rééduquer a consommer autrement et manger autrement . ça passe par les cantines bio ou résonnable avec circuits courts ,des jardins partagés ,des fermes urbaines bio éducatives …etc etc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.