Jean-Michel Blanquer en guerre contre l'UNEF.

Dimanche 21 Mars 

Manœuvres régionales : Et c’est reparti ! Nous pensions sincèrement qu’après voir tenté de repousser les régionales après la présidentielle, lors d’un déjeuner avec Renaud Muselier, Emmanuel Macron avait renoncé à l’idée de tripatouiller la date des élections régionales. Elles étaient reportées en Juin. Fin de l’histoire. Nous nous étions trompés. L’exécutif réfléchit à un nouveau report, cette fois en Octobre, au nom de la situation sanitaire ! On se pince. On a voté en Allemagne confinée le week-end dernier. On a voté aux USA. On vote un peu partout, en clair, mais il serait donc impossible d’organiser un scrutin en France ?! Evidemment, on ne touche pas sans arrière-pensées au calendrier électoral. Repousser les régionales, c’est retarder un peu plus l’élan, voire l’étouffer, de ses rivaux comme Xavier Bertrand qui attend bien sûr une victoire aux régionales pour l’utiliser comme un tremplin. C’est aussi brouiller un peu plus la campagne au niveau des comptes, puisque les comptes de campagne présidentielle démarrent 1 an jour pour jour avant le 1er tour. Les esprits s’échauffent dans les états-majors politiques. Les Républicains préviennent que ça ne passera pas comme une lettre à la poste. La gauche se tait. Le plus épuisant, finalement, c’est qu’on ne peut jamais dormir sur nos deux oreilles avec ce gouvernement. Se garder en permanence de tout. Épuisant 

Absurdistan suite : on a beaucoup parlé de l’autorisation absurde, heureusement supprimée, des règles un peu folles de ce confinement extérieur mais on ne parle pas assez des auto-tests. Autorisés puis suspendus en attente d’une décision de l’autorité du médicament. Une semaine de retard de plus. Ne parlons même pas du vaccin Spoutnik. Angela Merkel annonce que l’Allemagne en commandera dès que les autorités sanitaires européennes auront donné leur feu vert. Quid de la France ? Il est urgent d’attendre. 

Nauséabond: le débat qui se noue autour de l’UNEF, lancé par Jean Michel Blanquer. Un débat hystérique, porté par des chantres de la laïcité de plus en plus sectaires qui rendent le débat si abrasif qu’on ne peut plus présenter des arguments pondérés. Un débat binaire épuisant, étouffant qui, au final, ne crée aucune valeur. Les convaincus restent convaincus, retranchés dans leurs certitudes respectives. En tout état de cause, l’UNEF n’est ni Génération Identitaire, ni le CCIF. S’attaquer aussi grossièrement à un syndicat étudiant qui, travaille aussi et surtout à l’aide des étudiants en grande précarité, envisager sa dissolution pure et simple. C’est indigne. Laisse faire l’est tout autant. Quelle méchante mouche a donc piqué la France ?

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Journal de la présidentielle

Lundi 19 Avril  -La « drague » sans vergogne d’Emmanuel Macron – Tout est irritant dans l’interview du chef de l’État accordée aujourd’hui au Figaro. Le moins grave

Lire plus »

Cet article a 1 commentaire

  1. Emma

    Il faut toujours rester sur nos gardes avec ce gouvernement qui restera celui du mensonge.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.