Jeudi 25 Mars 

-Un peu de lumière dans l’obscurantisme : 

Il m’arrive assez peu d’écouter Europe 1. Question de culture familiale en quelque sorte . Vous avez longtemps eu les “ familles “ Inter de grand mère en petits fils , Europe1 , RTL. Ce matin , par un heureux hasard , je zappais et je suis tombée sur l’entretien de l’historien Pascal Blanchard avec Sonia Mabrouk. Un régal d’intelligence , d’humanité er surtout de nuances dans les débats qui agitent le landernau médiatique : racialisme, cancel culture , woke . Sur tous ces sujets pièges, portés à incandescence par les triplés « extrême -droite -LREM, » Blanchard a répondu point par point , dans la nuance . Comme ici sur les races . Certes , elles n’existent pas scientifiquement mais elles sont ancrées dans notre inconscient collectif , dans un imaginaire qui nous été transmis qui fait que nous voyons, par exemple les noirs de telle ou telle manière . 

Sur la repentance , ou le colonialisme , les statues qu’on déboulonne , la encore , sa vision de la République et de ce qui la construit est une joie à entendre dans le fourbis idéologique actuel .Si nous avions honoré l’autre partie de l’histoire , oubliée , si nous avions fait des statues aux grands héros de la diversité avec le même élan que pour ériger des statues de Colbert , nous n’aurions peut être pas eu de réactions si virulentes . Et de citer lee héros oubliés homme Raphaël Elize, maire noir de Sablé sur Sarthe , grand résistant ou Claude Mademba S’y, libérateur de Paris en 1944, seul noir de la Division Leclerc . 

Un entretien passionnant , subtil qui fait du bien en ces temps abrasifs . 

Coucou le revoilou : cette fois , c’est la bonne Xavier Bertrand se lance dans la présidentielle . Suffisamment tôt pour prendre au collet ses concurrents à droite et couper l’herbe sous les pieds d’Emmanuel Macron , qui l’aurait bien mis sous le boisseau en carabistouillant les dates du scrutin régional . Si certains à droite moquent encore l ‘ «  assureur «  de Saint Quentin avec cette morgue qui caractérise l’élite française face à un élu qui a grandi dans les HLM et dont les parents n’ont pas le bac , il reste pour le moment le 3ieme homme des sondages , celui qui peut , à droite , bousculer le duel  Macron /Le Pen dont les  français ne veulent pas . Acte 1 : se declarer candidat et parler à son camp pour rassembler plus largement autour de lui . Acte 2: monter suffisamment dans les sondages pour devenir le candidat naturel de la droite et éteindre toute velléité de primaires chez Les Républicains. Pari audacieux . Les français ont-il la tête à la présidentielle , en pleine pandémie ? Possible . Ou pas . En tout cas , il  fait mouvement . A suivre dans les prochains sondages 

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Journal de la présidentielle

Lundi 19 Avril  -La « drague » sans vergogne d’Emmanuel Macron – Tout est irritant dans l’interview du chef de l’État accordée aujourd’hui au Figaro. Le moins grave

Lire plus »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.