Yannick Jadot invité de France Inter ce lundi 29 Mars 2021 et ouvre la porte à une union à gauche.
Yannick Jadot invité de France Inter ce lundi 29 Mars 2021 et ouvre la porte à une union à gauche.

Lundi 29 Mars 

Le conseil scientifique refile le mistigri des régionales à Emmanuel Macron. Pas folle la guêpe ! Alors que l’exécutif voulait se retrancher derrière son avis pour le report ou pas des régionales, le dit conseil scientifique, qui n’est pas tombé de la dernière pluie, lui remet donc le mistigri dans les pattes avec des termes choisis « Les autorités prendront les décisions qui leur incombent, éminemment politique ». On appelle cela un retour à l’envoyeur. Qui devra donc trancher. Ça fait maintenant 1 an qu’Emmanuel Macron tente de repousser ce scrutin, dernier rendez-vous avant la présidentielle, et qui s’annonce déjà comme une nouvelle déculottée magistrale pour lui et sa majorité. Gagner du temps, reculer pour mieux sauter. Tous les prétextes sont bons, à tel point d’ailleurs que s’en devient grotesque. Tous les pays autour de nous votent ou vont voter pour des élections importantes : l’Espagne en Mai prochain, l’Allemagne, il y a 15 jours, les Pays Bas, sans parler bien sûr des USA. Le France ne serait donc pas reconfinée sur décision quasiment unilatérale d’Emmanuel Macron mais la démocratie devrait l’être au nom du danger des variants en tout genre. Le danger serait donc inopérant à l’école, dans les transports, à la cantine, dans les bureaux mais furieusement agressif dans les urnes ?! De qui se moque-t-on ? Pour une fois, les politiques font bloc. Aucun consensus, à droite comme à gauche, ne se dégage pour repousser les régionales de Juin à l’automne prochain. Il semble donc très compliqué pour Emmanuel Macron d’argumenter la décision d’un report étant donné le moulin à vent et à virus dans lequel nous vivons actuellement ! Ceci dit, l’un des traits de caractère du chef de l’état étant qu’il tente tout, tout le temps jusqu’au bout, il devra mesurer ce qui le servirait le mieux. Mettons-le au conditionnel car la vision stratégique que l’on peut avoir depuis la tour d’ivoire de l’Élysée est bien souvent erronée, et ça n’est pas propre à Emmanuel Macron. Depuis cette forteresse assiégée, il existe rarement un regard lucide sur l’état du pays et la manière dont il convient d’agir. Si l’on devait prendre les paris, je dirais qu’il n’y aura pas de report des élections, le gain d’un tel report étant insignifiant par rapport aux réactions en chaînes d’une telle décision. Ce serait la sagesse mais …

L’union de la gauche, le retour ? Pourquoi pas. Hier, dans ce journal, nous nous désespérions de voir la gauche se déchirer sur des thèmes mineurs. Aujourd’hui, Yannick Jadot fait un pas et appelle tous les leaders à se retrouver pour établir une plateforme commune pour la présidentielle. Le candidat EELV semble enfin avoir compris qu’il n’existe pas d’espace suffisant entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron pour une candidature Verte aux côtés d’une candidature socialiste, voire deux. Discuter, c’est bien mais sans s’enfermer dans un tête à tête PS/Verts, insuffisant pour gagner. Il faut reconstituer l’éventail complet et se posera, à la fin, la question du leader, la plus dure à surmonter. En l’état actuel des choses, pourquoi Jean Luc Mélenchon se désisterait-il ? Il est le plus puissant dans les sondages : 10 a 12% en moyenne, ce qui est plutôt bien à 1 an du scrutin et avec le bashing permanent qu’il subit. Les autres naviguent tous entre 7 et 8%. Pour le moment, il n’y a pas de dynamique autour de Jadot, d’Anne Hidalgo ou d’Arnaud Montebourg. Saluons donc la proposition de Yannick Jadot. En espérant qu’elle sera suivie d’actes forts, d’accords, de cohésion. » L’union est un combat », disait Jean Jaurès, et seule une gauche unie, totalement unie dans sa diversité, peut bousculer le jeu en 2022. 

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Journal de la présidentielle

Lundi 19 Avril  -La « drague » sans vergogne d’Emmanuel Macron – Tout est irritant dans l’interview du chef de l’État accordée aujourd’hui au Figaro. Le moins grave

Lire plus »

Cet article a 2 commentaires

  1. jocelyne ouang

    Peu probable que Jadot se range derrière Mélenchon , sa femme se prépare déjà à gérer les  » pièces jaunes  » et selon l’adage …ce que femme veut….. !! LOL

    1. Emma

      Excellent. J’ai imaginé la scène et j’ai été prise d’un fou rire. Merci en ce moment les rigolades sont rares.
      Plus sérieusement le débat Mme Degeois que vous qualifiez de mineur à gauche n’en est pas un. Voir une partie de la gauche enfourcher les thèses de l’extrême droite n’a rien de mineur et tout d’inquiétant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.