Maillot PSG - Photo PSG World - Creative Commons (BY-NC-ND).
Maillot PSG - Photo PSG World - Creative Commons (BY-NC-ND).

Franchement, on se demande parfois ce que fait Twitter. L’oiseau bleu est capable de suspendre le compte de Laurent de Boissieu, journaliste reconnu et pondéré de La Croix, parce qu’une armée de trolls l’a signalé pour cause d’opinion contraire sur l’anonymat et les réseaux sociaux. En revanche, quand Winamax twitte sur le PSG et l’OL en 1/2 finale de la ligue : « On prend l’Europe et on l’enc…. à deux », ça passe. La pornographie alliée à l’homophobie ne semblent poser aucun problème. Mieux, Winamax récidive avec le match de championnat RCLens/OGCNice avec ce tweet de caniveau. « Lens, c’est la ferveur, le côté ouvrier, le côté FN. Nice, c’est la ferveur, le côté un petit peu bourgeois, le côté FN… » Et …. Ça passe encore !

On comprend bien la volonté de Winamax de choquer, de faire le buzz à tout prix pour tirer son épingle du jeu dans un marché des sites de paris en ligne ultra concurrentiel. Mais en arriver là, est-ce acceptable ? Non, évidemment et il serait temps que Twitter réagisse. Non pas en censurant le compte mais en mettant une petite claquette pour calmer le community manager du site. Un petit pan sur le bec salutaire. On me rétorquera que tout cela relève du folklore, de la tradition des supporters, du langage fleuri dans les tribunes. Certes, mais on n’est pas obligé d’être vulgaire parce qu’on soutient un club. On n’est pas obligé de se vautrer dans sa propre colère-haine-rage, exacerber toutes ses pulsions pour soutenir son équipe.

Et pendant que Winamax nourrit ce genre de délire, vieux comme le monde (et on a le droit de penser que le monde peut changer), la préfecture des Bouches du Rhône prend un arrêté pour interdire le port du maillot du PSG à Marseille, Dimanche soir, lors de la finale de la C1 entre les parisiens et le Bayern de Munich. Pourquoi ? Afin d’éviter les débordements d’après match. On peut imaginer qu’ils seront joyeux sur le Vieux Port si le PSG échoue, l’OM restant ainsi le seul club français à avoir brandi la coupe aux grandes oreilles (1993 face à l’Inter et un merveilleux but de “Basilou” Boli ndlr). Des débordements qui risquent d’être musclés dans le cas inverse. Paris contre la province, Le Sud contre le Nord, Marseille contre le reste du monde (c’est nous les marseillais, on craint degun et on danse le mia etc etc ). En tout cas, voilà où nous en sommes sur le front du foot : des interdictions de porter des maillots (est-ce bien légal ?) des sites de paris en ligne qui font leur promo avec les mots les plus rances et les outrances … c’est pas joli joli …

À part ça, que la fête commence.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.