Extrait de la vidéo Tik Tok publiée par Jean-Luc Mélenchon.

Ça y est! Nous avons un nouveau champ de bataille politique : le réseau social TikTok adoré par les ados. 800 millions d’abonnés dans le monde, des vidéos, des chansons dont certaines sont vues des millions de fois. Raison de plus pour que les politiques décident d’investir ce circuit, qui pourrait être le nouveau champ de bataille électoral.

Il n’échappera à personne que ces ados sont de futurs électeurs et qu’ils n’en pincent pas vraiment pour le politique, hormis les grandes manifestations pour l’écologie, impulsées l’an dernier par Greta Thunberg

Une excellente raison pour aller les chercher , les amadouer , en vue de la campagne de 2022.

En 2017, on s’en souvient, Jean-Luc Mélenchon avait eu les honneurs de la jeunesse qui avait kiffe ce grand père un peu grognon mais totalement visionnaire sur sa campagne numérique et digitale. Le premier à utiliser les hologrammes en meeting, c’était lui. Le premier aussi à créer un jeu vidéo. Résultat : Mélenchon avait réussi à séduire 30% des jeunes, très loin devant Marine Le Pen (21%) et Emmanuel Macron (18%).

Cette fois, le chef de l’état a pris les devants en inaugurant mardi son compte Tik Tok par un message sobre, classique pour tous les élèves qui venaient d’avoir le bac. Hier, Jean-Luc Mélenchon lui a répondu dans un style plus baroque et drôle. Il se trouve devant la station de métro République, montre le panneau et se tape sur la poitrine, manière de se moquer de lui-même et de son fameux « la République, c’est moi » Puis vient un slam, entièrement copie/collé sur celui de la chanteuse Wejdene, véritable star des réseaux sociaux avec 28 millions de vues sur YouTube pour sa chanson « Anissa ». Le leader de la France insoumise déclame : « Il t’appelle pour ton bac, toi tu parles à Macron ? Mais moi je m’appelle Mélenchon. Tu hors de ma vue, va voir ton Parcoursup » …

Une parodie de la chanson « Anissa » qui dit « tu prends tes caleçons sales, tu, hors de ma vue ».

Ces premiers pas ont été moqués naturellement par toute le sphère macroniste et une grande partie de l’intelligentsia , qui, en même temps, saluait forcément l’arrivée d’Emmanuel Macron sur TikTok.

Mais, moqué ou pas, la petite vidéo de Jean-Luc Mélenchon a été vue 1 million de fois. Un nouveau pas dans l’univers du numérique, particulièrement bien travaillé par l’équipe digitale de La France Insoumise: des jeunes derrière Antoine Léaument, une véritable ruche de créativité et de gestion très rigoureuse des réseaux sociaux qui sont une arme importante dans le dispositif de campagne présidentielle de Mélenchon. Qui, pour le moment, fait preuve d’une adaptation à tout crin pour un homme de sa génération.

Après twitch, le voici sur TikTok. Comme Emmanuel Macron. Les deux meilleurs ennemis du monde.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.