Interview d'Emmanuel Macron au JT de TF1 du 21 juillet 2020 - Capture TV Nos Lendemains.
Interview d'Emmanuel Macron au JT de TF1 du 21 juillet 2020 - Capture TV Nos Lendemains.

Ce mot va rester longtemps collé aux basques d’Emmanuel Macron. Ou plutôt cet oxymore : « Tolérance zéro face aux incivilités » Avec quelle douceur ravageuse  ces choses la sont dites !

Meurtre de Philippe Monguillot, tabassé à mort à Bayonne, attaque barbare d’Axelle Dorier, traînée sur 800 mètres par une voiture et démembrée … La liste est longue de ces actes d’une violence extrême, qui endeuillent nos cœurs, bouleversent le pays et ne peuvent en aucun cas être qualifiés de banales incivilités, réservées, selon le dictionnaire au manque d’éducation, de courtoisie, aux crachats, aux insultes verbales mais en aucun cas a des violences entraînant la mort.

#Incivilités est d’ailleurs devenu un hashtag viral qui fait pâle figure face aux hashtags nauséeux qui ont fleuri ces derniers jours, lancés par la droite extrême et relayés par bon nombres d’élus et d’anonymes #OnVeutLesNoms et #LaRacailleTue”. On aura bien compris l’intention profonde de ces hashtags : induire que derrière chaque acte barbare se cache forcément un musulman. Du racisme pur et dur face auquel le Chef de l’État ne peut pas répondre de manière aussi mièvre.

Ces actes, quels que soient leurs auteurs, sont inadmissibles et méritent une réponse forte, qu’elle soit policière ou judiciaire. Il serait temps qu’Emmanuel Macron articule une pensée claire, une pensée audible par une majorité de français qui ne sont pas des fachos mais sont révoltés à juste titre par la barbarie, avant même de savoir qui sont les barbares. On l’a vu hier, Emmanuel Macron est toujours aussi agile sur ses sujets de prédilections : économie, Europe, mais plutôt engoncé sur ce sujet de la sécurité, comme il l’est sur la Laïcité. Il est temps qu’il change de registre, envoie un message fort, pensé structuré, en se détachant d’éléments de langage convenus … qui ne conviennent plus.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 4 commentaires

  1. jocelyne ouang

    Je pense hélas que cet homme est d’avantage doué pour se mettre en scène que pour affronter la réalité tragique de notre société ! L’incivilité pour qualifier des meurtres , car il s’agit bien de cela , démontre à quel point il est distant des réalités vécues par le simple citoyen , distant de tout ce qui n’est pas  » mis en scène  » , la violence brutale , mortelle ne l’intéresse pas , ne l’émeut pas .. !

    1. Salas

      En quoi  » la racaille tue » , est ce un propos raciste. Une racaille est une personne méprisable et peu recommandable. Sont-ils recommandables les salopards qui ont assassiné le chauffeur du bus? Et ceux qui ont traîné la jeune femme sur 800m, sont-ils recommandables? Ne avaient-ils pas notre mépris? Comment les appeler autrement ?

  2. Citizzen

    Et ce gouvernement en connait un rayon niveau incivilité… pouvant même aspirer au rang de champion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.