Charles de Gaulle en octobre 1939 - © Musée de l'Ordre de la Libération

Voilà la petite musique énervante qui revient. Macron serait le nouveau De Gaulle. L’Homme providentiel, l’homme de la renaissance française après l’humiliation de juin 40. Rien de moins…

Il est bien vrai que nous Français vivons depuis quelques semaines un vrai moment Juin 40. Un moment de sidération devant à l’incompétence de généraux désorganisés, se contredisant à quelques jours d’intervalle et incapables d’anticipation au moment où la pandémie pointait. Sidération devant la révélation que notre système de santé que l’on nous vantait le meilleur au monde a failli être emporté par la pandémie quand le système allemand résiste dans la concertation, le calme et une organisation sans failles. Et l’on repense à ces images d’actualité de 1939 et 40 vantant l’excellence de l’armée française …

Face à ce moment Juin 40,  Emmanuel Macron veut dire au Français, je suis votre Général de Gaulle. C’est le sens des off qui bruissent dans les rédactions sur un possible gouvernement d’union nationale, mimant celui qui au sortir de la guerre a mis en œuvre le programme du Conseil National de la Résistance. C’est le sens aussi de la visite d’Emmanuel Macron, dimanche 17 mai à Montcornet dans l’Aisne. C’est là que le 17 mai 1940, le Général de Gaulle a livré une bataille de char face à des unités de la 10ème panzerdivision allemande.

C’était déjà le sens de ces discours goubli-boulga de la campagne présidentielle où Emmanuel Macron, tout feu, tout flamme, nous expliquait que la sécurité sociale et le programme du CNR, c’était l’œuvre du « ni de gauche ni de droite » et d’un De Gaulle rédempteur. Un non-sens historique et une volonté humiliante de nier les décennies de luttes politiques, sociales et syndicales qui ont permis la réalisation de ces progrès.

Cette volonté d’appropriation de l’héritage Gaulliste est tout à la fois exaspérante et vouée à l’échec. Comment pourrait-il en être autrement ? Gamelin, l’homme de la ligne Maginot et d’une conception militaire obsolète ayant conduit à la défaite de juin 1940 ne saurait être aussi celui qui incarne l’esprit de résistance et porte les voies et moyens de la renaissance. C’est tout simplement impossible. Le haut fonctionnaire néo-libéral, le ministre et le président qui ne voyait de modernité que dans l’injonction comptable et le respect de critères budgétaires devenus soudain aussi obsolètes que la ligne Maginot face à la guerre de mouvement, ce président-là ne peut être crédible pour inventer demain.

Les discours guerriers d’Emmanuel Macron aux premiers jours de la crise sanitaire sonnaient déjà faux. Il ne suffit pas d’enfiler une battle-dress pour berner les Français. Ils ne sont pas dupes. Cette appropriation gaulliste, artifice de communication, est pire qu’un concert dissonant de flutes à bec collégien au milieu de la musique de la garde républicaine.

Pour instruire à décharge, on peut bien trouver à Emmanuel Macron quelques similitudes avec le grand dadais devenu le héros de la France libre. Ils sont certes tous deux originaires de la bourgeoisie  catholique de province et ont réalisé jeunes de ces beaux parcours scolaires qui sentent l’aisance culturelle. Mais là où Charles de Gaulle a su penser contre son milieu maurrassien et conservateur pour penser l’avenir et voir loin, Emmanuel Macron s’est totalement coulé dans l’orthodoxie libérale et comptable.

Même quand les faits, les femmes et les hommes de France, qu’il connait finalement si peu, lui crient au secours. On se rappellera longtemps ces phrases, perles d’arrogance, distillées tout au long du quinquennat et qu’il ne peut réprimer. « Il n’y a pas d’argent magique » disait-il face à des soignants de l’Hôpital de Rouen. Et ce vendredi 15 mai, cet apitoiement sur son propre sort « pour moi, c’est très cruel » face à nouveau à des soignants qui ont eu mis leur santé et leur vie en jeu pour faire que l’édifice ne s’écroule pas. On a vraiment peine à le croire. Ces perles macroniennes n’ont rien de gaullistes. Ces perles sont pleines d’une doucereuse agressivité, teintée d’arrogance et ne sont pas sans rappeler celles d’un Nicolas Sarkozy. Et celles de ces grands bourgeois bardés de certitudes et de préjugés, n’ayant connu de la vie que ses facilités et qui pensent qu’il suffit affirmer haut et fort ces préjugés pour l’emporter comme on brille dans un diner en ville.

Non décidément, là où le Général de Gaulle en imposait de sa hauteur physique et morale, Emmanuel Macron se résume souvent à une certaine théâtralité, une machine à émettre des messages qui ne distillent finalement qu’un caractère bien hautain.

Et s’il fallait absolument le comparer à De Gaulle, ce serait alors au De Gaulle de Mai 68, dépassé par les évènements, hors sol et sans contact avec le pays et sa jeunesse. D’ailleurs les masques portés par les soignants lors des grandes manifs pour l’Hôpital sur lesquels sont souvent inscrits « Soigne et tais toi » ne sont pas sans rappeler la célèbre affiche de 68 …

Affiche de Mai 69 et photo ©️ Daniel Perron

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 3 commentaires

  1. Noucstras

    Macron c’est Pétain, ses milices, son ministère de l’information, sa justice aux ordres …

  2. DOZEVILLE

    MACRON EST UN PSYCHOPATHE NARCISSIQUE PERVERS TRÈS DANGEREUX VOIRE CONTAGIEUX !

    UN ASSASSIN AUX ORDRES DU NOUVEL ORDRE MONDIAL QUI L’A RECRUTÉ POUR SON PROFIL PATHOLOGIQUE AFIN QU’IL PUISSE EXÉCUTER DANS TOUS LES SENS DU TERME LEURS DIRECTIVES !

    REVEILLONS- NOUS IL Y A URGENCE !

    EVEILLONS- NOUS L’HEURE EST GRAVE !

    RÉSISTANCE ET DÉSOBÉISSANCE CIVILE NON VIOLENTE !

    LES PRIORITÉS ;
    1. NON AU TEST DES BRIGADES DE LA MORT.
    2. NON AU VACCIN ALLIÈNANT, MUTILANT, EMPOISONANT.
    3. NON.AU BRACELET SERVILISANT (GPS).
    4. NON À LA 5G.
    5. NON AUX MILICES ET RÉPRESSIONS POLICIÈRES VIOLENTES, HUMILIANTES, NON.AUX GARDES À VOUS QUI VIOLENT NOS LIBERTÉS FONDAMENTALES.
    6. NON AUX LOIS LIBERTICIDES.
    7, NON AU HARCÈLEMENT DE LA PRESSE DE TERRAIN.
    8. NON.AUX ORDONNANCES TUANT LE CNR CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE.
    9. NON AU GÉNOCIDE DE NOS AÎNÉS.
    10. NON À L’UNIQUE JUSTICE DES RICHES AU POUVOIR.
    11. NON.AU NOUVEL ORDRE MONDIAL…

    OUI À RECOUVRER NOS LIBERTÉS !
    OUI À RECOUVRER NOTRE INTÉGRITÉ!
    OUI À TRADUIRE TOUTE LA MACRONIE ET LES COLLABOS DEVANT UN TRIBUNAL POPULAIRE !

    RÉSISTANCE ET DÉSOBÉISSANCE CIVILE NON VIOLENTE !

    COLLABO OU RÉSISTANT C’EST L’HEURE DU CHOIX DU POSITIONNEMENT !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.