2 juin 2020, ouverture des terrasses à Paris - Photo ©️ Daniel Perron.

Les chiffres sont tombés dans la nuit et ils sont effrayants : les USA ont enregistré 60.000 nouveaux cas d’infections au covid-19 en 24h ! C ‘est le record mondial en une seule journée depuis le début de l’épidémie, en décembre dernier. Hormis le fait qu’on ne voit pas très bien comment Donald Trump se relèvera de sa gestion désastreuse de l’épidémie, ces chiffres font froid dans le dos.

Nous sommes en Juillet, il fait chaud, le pic épidémique aurait dû être atteint à la mi-Juin mais le covid-19 continue d’enflammer les USA, l’Amérique centrale et l’Amérique latine. Pire, l’épidémie revient dans des pays qui ont été particulièrement exemplaires sur la première vague. C’est le cas en Israël qui enregistre 1300 nouveaux cas par jour, un record pour un si petit pays, Israël où tous les bars et piscines, salles de sport sont à nouveau fermés depuis 48h car le virus circule violemment. Phase 1 réussie, déconfinement trop rapide et un résultat terrible sur le plan sanitaire et social. Les manifestations se multiplient en Israël et la directrice des services de santé publique, la Professeure Sigal Sadestki vient de démissionner « Depuis ces dernières semaines, Israël s’oriente vers une position dangereuse. Les données, le taux de contaminations, et les projections en sont la preuve », a-t-elle expliqué sur sa page Facebook.

Situation alarmante aussi en Espagne où la ville de Lérida pourrait passer du simple cordon sanitaire à un confinement total des habitants. Comme dans le nord de la Gallice.
En France, c’est le professeur Salomon qui alerte sur « une deuxième vague paraît inéluctable », explique-t-il dans les colonnes du Nouvel Observateur. Quelques nouvelles hospitalisations en réanimation réapparaissent. Réanimation, confinement … Tous ces mots qu’on croyait trop vite disparus, dans une sorte de déni collectif, se réinvitent dans notre quotidien.

Et c’est bien normal quand on observe le relâchement général. Combien de magasins rendent ils le port du masque obligatoire ? La plupart l’ont fait pendant les 10 jours qui ont suivi le déconfinement mais, devant les résistances des clients, leur mauvaise humeur, ils ont cédé. Parmi les résistants, les coiffeurs, en première ligne question contact, nous racontent à quel point la clientèle rechigne de plus en plus à porter le masque dans le salon « c’est vraiment désagréable, m’expliquait hier la patronne d’un salon du centre de paris. C’est la première fois de ma vie que je m’engueule plusieurs fois par jour avec des clientes de longue date ». Donc, il faudra reposer éternellement la question : pourquoi ne pas rendre obligatoire le masque PARTOUT ! Pas seulement dans les lieux clos, mais dans la rue et pour tous les déplacements !

Les doctes savants nous expliquent que c’est inutile dans la rue. On peut les entendre sur le papier mais allez donc vous promener un samedi après-midi dans le marais ou dans l’île Saint Louis et vous allez voir à quoi ressemblent les trottoirs supposément à l’air libre ! Aucune distanciation physique n’est possible ! La Catalogne vient de rendre obligatoire ces masques pour tout déplacement, air libre ou pas. Les Espagnols ne sont pas plus idiots que les Français. Qu’attendons-nous pour le faire ? Qu’il soit trop tard et que s’égrènent à nouveau, dans un rituel morbide, le nombre de morts et de personnes placées en réanimation ? On nous dit que cette fois que nous sommes prêts. Nous avons des masques et des tests.

Mais que savons-nous vraiment de ce virus ? Il devait être saisonnier, il ne l’est pas. Apparemment, les anticorps fabriqués lorsqu’on a contracté la maladie fondent comme neige au soleil après quelques mois. Il semble que sa forme soit plus agressive. Il s’attaque à tout le monde, avec une prédilection pour les personnes âgées mais beaucoup de quadra et de quinquagénaires en sont morts aussi. Son traitement fait l’objet d’une bataille mondiale : Hydroxychloroquine et Artemisia contre Remdesivir. Une bataille de chiffonniers qui cache une bataille d’argent !
Puisque nous n’avons aucune prise sur ces aspects, rendons simplement le masque obligatoire. Une mesure simple, efficace, préventive. Ça n’est quand même pas si compliqué !

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 2 commentaires

  1. Brigot

    Effectivement le masque obligatoire maintenant qu’il y en a….

  2. Conti

    Le masque obligatoire ? Voulez-vous une nouvelle révolte ? L’´État d’urgence se termine ce soir, normalement, fini les obligations, à nous de nous comporter de façon responsable sachant que nous pouvons toujours jouer de malchance ou pis encore, infecter une personne âgée ! Il faut convaincre plutôt qu’interdire, n’est-ce pas là vos convictions ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.