Eric Ciotti et Valérie Pécresse à Paris, le 4 décembre 2021.

Au bout de 10 ans d’opposition, la droite LR revient en force avec quelques manques, et surtout un déficit d’imagination à toutes épreuves. Toujours les mêmes promesses pleines de velléités libérales, tout en appuyant lourdement sur ce qui fait recette en ces temps d’élections présidentielles : l’immigration et la sécurité. Héritière d’un Chirac rad.soc, Valérie Pécresse candidate, récemment désignée, s’est muée en François Fillon, en reprenant ses principales antiennes. Quant aux 5 ans passés et ses évolutions, elle en fait table rase, malgré la pandémie, le télétravail, la numérisation généralisée, la transition écologique. Flanquée de son alter égo et ami de Zemmour, Eric Ciotti, la voilà recyclant du vieux pour en extraire un semblant de neuf.Sans attendre, la présidente de la région Ile-de-France a décliné de façon exhaustive son programme de présidente de la république. A l’heure des revendications sur le pouvoir d’achat, elle se donne pour priorité d’augmenter de 10% les salaires de moins de 2200 euros, par un jeu de bonneteau classique, baisser des cotisations en « cramant les caisses » de la Sécurité sociale ou de l’Etat. L’essentiel étant que le salaire net ressemble au salaire brut. Une inclinaison sociale qui aura un coût pour les petits employés : fin des 35 heures, et retraite à 65 ans ! Et les salariés n’ont pas intérêt de tomber au chômage, car la aussi la dame de l’ouest parisien les attend au tournant avec son plan de dégressivité des allocations. Enfin, pour rappeler qui est son mentor en politique, la présidente putative promet la suppression de 200 000 postes de fonctionnaire… Les hôpitaux, la police et l’école apprécieront !

Eric Ciotti, le radicalisé en embuscade

Sur l’immigration et la laïcité, Valérie Pecresse veut donner des gages à son aile droite en général, et à son colistier Eric Ciotti en particulier. Promis, le challenger ne sera pas oublié, lui et son tropisme zemmourien. Finies les arrivées d’immigrés incontrôlées, instauration des quotas annuels, fin des visas pour les pays qui ne récupèrent pas leurs ressortissants, prestations sociales conditionnées à 5 ans de résidence régulière… Pour rendre la France socialement moins sexy ! Partisane d’une laïcité offensive, la candidate des républicains se veut intraitable en imposant un serment de respect de la laïcité aux fonctionnaires, jusqu’à menacer d’un licenciement les plus radicalisés. Quant aux terroristes djihadistes, ils pourront se voir maintenir en prison, même après la fin de leur peine. Une disposition qui promet des nuits blanches aux juristes.

Déjà auréolée d’un impressionnant 17% dans les sondages, selon une enquête des instituts Ifop-Fiducial pour LCI, inquiétant la Poulidor des présidentielles, Marine Le Pen, Valérie Pécresse croit en ses chances. Armée de cette confiance sondagière, elle a pu rassurer Eric Ciotti en lui rendant une visite amicale, et surtout politique, dans les Alpes-Maritimes. A défaut de former un ticket, mais en vrai binôme, Pécresse et Ciotti ont fait assauts d’amabilité et de fidélité. « Je veux dire à Valérie mon total et entier soutien. Je serai à ses cotés dans cette bataille » a juré le député, tandis la présidente de région a souligné « la place singulière de cet héritier de Charles Pasqua. Je sais ce que la victoire d’un Sarkozy ou d’un Chirac doit à cette droite forte ». N’en jetez plus, l’alliance était portée sur les fonds baptismaux de l’élection présidentielle. Prudente, malgré tout, Valérie Pécresse a refusé de donner quitus aux propositions extrêmes droitières de Ciotti : la création d’un Guantanamo à la française, et la priorité nationale, forme euphémisée de la préférence nationale si chère au Rassemblement National.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

L’Omicron démasque Blanquer

D’accord, c’est un casse-tête inextricable. On n’aimerait pas être à la place de Jean-Michel Blanquer. Mais il n’est pas interdit de constater le fiasco en

Lire plus »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.