Imaginons ce soir les pensées de François Baroin et Xavier Bertrand examinant à la loupe la constitution du nouveau gouvernement.

Un gouvernement à droite toute dont la gauche est quasiment absente hormis Jean-Yves Le Drian, promu Numéro 2 du gouvernement et Barbara Pompili, aujourd’hui LREM mais qui, dans une autre vie, naviguait au gré de ses sincérités successives des Verts au gouvernement Hollande. Pour le reste, de la droite à perte de vue sur tous les postes régaliens : Gérald Darmanin à l’Intérieur, Bruno Le Maire seigneur et maître à Bercy, Jean-Michel Blanquer à l’Éducation nationale, Roselyne Bachelot à la Culture, et naturellement le premier d’entre eux Jean Castex.

Passons sur le coup « Dupond Moretti » dont il faudra attendre de quel côté la pièce va tomber.

Pour le reste, Nicolas Sarkozy aurait pu nommer ce gouvernement.

Étrange réponse au scrutin des municipales qui a vu la poussée d’une demande écologique et sociale qui accouche d’un gouvernement de droite, sans imagination mais un gouvernement chargé de gérer la crise à venir mais surtout la campagne présidentielle de 2022.

Dans ces conditions, il parait, au moins ce soir, très difficile pour les différents prétendants de droite de trouver un espace politique dans les deux ans qui viennent.

Le Chef de l’État, en nommant un premier ministre sarkozyste et tous les ministres que nous venons de citer, démontre que seule candidature de droite le gêne véritablement, qu’il considère que la gauche est trop divisée pour lui nuire et qu’elle répondra malgré tout à l’appel,  au second tour, pour voter face à Marine Le Pen, si d’aventure le duel Macron / Le Pen existe en 2022.

Plus profondément, le Chef de l’État illustre parfaitement l’analyse directe de François Mitterrand : On tombe toujours du côté où l’on penche.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 1 commentaire

  1. Hourcade Patrick

    Si jamais au 2eme tour de la présidentielle 2022 le duel Macron/LePen se réalise personnellement je m’abstiendrai une fois suffit j’espère que la gauche réalisera ce qui c’est fait à Marseille lors des municipales unie et rassemblée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.