Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, annonce la suppression du sapin de Noël, place Pey-Berland - Capture Vidéo.
Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, annonce la suppression du sapin de Noël, place Pey-Berland - Capture Vidéo.

Ils s’en donnent à cœur joie et , plutôt que de pleurer , mieux vaut en rire car c’est assez cocasse . Depuis leurs élections , les maires écologistes multiplient les provocations et les boulettes . Que ce  soit sur le Tour de France , qualifié de machiste par Gregory Doucet , le maire de Lyon ou purement interdit de ligne de départ à Rennes , sur  la police nationale comparée , par le nouveau maire EELV de Colombes , Patrick Chaimovitch , à la police de Vichy ou , dernière saillie  en date , le maire de Bordeaux, Pierre Humic,  qui veut interdire  le sapin de Noël de la ville au prétexte qu’on n’exposera pas un arbre mort , on peut dire que les écologistes nous offrent un festival de tout ce qu’il ne faut pas faire . Ils gâchent également  leurs bonnes idées en matière de mobilité , de lutte pour la préservation de l’environnent dans les centres urbains. 

Est- ce de l’idéologie pure comme les accusent  leurs adversaires, les traitant à la vitesse de l’éclair , d’islamo-gauchistes, dans le cas du sapin de noël ? Est-ce une attaque en règle d’une fête chrétienne ? L’argument est aussi stupide que la décision . Il faut surtout y voir le volonté de changer les règles du jeu et de s’en prendre à ce qu’ils considèrent comme des vaches sacrées : Tour de France , sapin de Noel , afin de nous démontrer , qu’avec eux , tout sera différent . Le problème , c’est qu’on ne les a pas élu pour cela . L’aspiration écologique ne concerne ni le Tour  de France , ni les sapins de noël, pas même les forces de l’ordre , en tout cas pas dans les raisons principales d’un vote . Elle concerne  les transports , l’oxygénation des aires urbaines , le logement , le social, l’économie solidaire et dans ce domaine , les Verts ont des solutions à apporter . Il suffit de regarder Paris . Si on met de côté les ricanements quotidiens sur la transformation de la ville , et les travaux qui en découlent , comme les bornes de signalisation jaune vif, la capitale  se transforme peu à peu et les parisiens semblent l’apprécier , au regard de la réélection  très large d’Anne Hidalgo. Plutôt que de vouloir jouer les iconoclastes au sens premier du terme , les nouveaux élus feraient mieux de s’inspirer de la gestion parisienne . Certes , ils ne sont pas majoritaires mais l’alliance avec la maire socialiste fonctionne bien , malgré quelques accrocs . Elle permet à chacun de progresser et de se canaliser mutuellement . 

Aujourd’hui , ces boulettes à répétition posent un véritable problème politique à la direction nationale d’EELV , qui aspire à devenir la force centrale de la gauche . Elle renvoient  l’image d’un parti immature , ce reproche qui lui colle à la peau depuis 30 ans . Comment vouloir confier les clés d’un pays , en 2022, à une telle formation . Et plus profondément , elles freinent l’élan d’une  transition écologique vitale pour notre pays et la planète . Les nouveaux maires EELV doivent impérativement  comprendre qu’ils sont devenus les “appartements témoins” de l’écologie politique concrète et sont , à ce titre , observés à la loupe, avant d’accepter d’acheter ou sur plan . Plus que quiconque , ils n’ont donc pas le droit à l’erreur . 

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos dernières publications :

Cet article a 2 commentaires

  1. Emma

    Le principal problème d’EELV n’est pas tant ces couacs qu’une absence de ligne politique clair sur l’essentiel. A savoir : La survie de l’humain sur la planète est-elle compatible avec le libéralisme débridé qu’on nous impose ?
    Le capitalisme vert est de la foutaise.
    Quand à Hidalgo beaucoup de parisiens ont voté moins par adhésion que par rejet de Dati et de Buzin.
    Hidalgo semble adepte du en même temos.
    Sur le devant de la scène faire une politique écolo pour moins de voitures ce qui est positif mais en même temps, dans les arrières cours laisser depuis un an Lafarges polluer la Seine tranquillou…
    Hidalgo a un bon service com mais quand il s’agit de choisir entre écologie et intérêts économiques Hidalgo n’hésite pas. Rien de nouveau sous le soleil.

  2. Rosa

    … De Grenoble , d’où il est très surprenant de constater que les erreurs reconnues comme telles – opérées au nom du même principe  » nous on est écolos on n’est pas pareils  » ,-ne servent pas de leçons aux nouveaux élus écolos ailleurs : après avoir chassé le tour de France hors de la ville, Eric Piolle ( que tt le monde connaît maintenant) a fait machine arrière …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.